Chargement...
 

Les professionnels

Rappelons que ce site web s'adresse à des lecteurs québécois. 

Les gens qui peuvent vous aider, ou aider votre entourage, appartiennent généralement à l'une de ces catégories :

  • personnel médical
  • intervenants psychosociaux
  • bénévoles

Attention : la liste des intervenants dans cette page n'est pas exhaustive, elle présente les intervenants que l'on rencontre le plus souvent lors des premiers contacts avec le réseau de la santé et des services sociaux.  Il existe plusieurs autres professions connexes : psychoéducateur, orthophoniste, conseiller d'orientation, etc. 

Le personnel médical

Par exemple : les médecins de famille, les psychiatres, les médecins urgentologues, les externes, les résidents, les infirmiers de liaison et les autres infirmiers. 

  • Le médecin de famille : si vous avez la chance d'en avoir un, c'est la meilleure manière d'obtenir des services en santé mentale.  Il pourra prendre le temps de discuter avec vous, d'évaluer vos besoins, de vous référer à divers services.  Il pourra insister auprès des fournisseurs de services pour qu'ils vous donnent du service.  Si vous pouvez avoir un médecin de famille et le rencontrer plusieurs fois, pour qu'il comprenne bien vos besoins et vos difficultés, c'est la meilleure porte d'entrée pour avoir des services de qualité.  Les jeunes médecins de famille sont particulièrement bien formés à considérer tous les aspects psychosociaux, qui sont si importants (souvent problématiques) pour la bonne santé des personnes neuroatypiques.  Par exemple, le médecin de famille devrait vous questionner sur vos revenus, l'endroit où vous vivez, votre entourage (amis, parenté), votre emploi (ou autre source de revenu), vous demander si vous avez assez d'argent pour acheter de la nourriture et les médicaments dont vous avez besoin. 
  • Le psychiatre : c'est un médecin spécialiste de la psychiatrie, donc des maladies mentales, troubles de la personnalité et troubles d'apprentissage.  Son principal rôle est de donner une médication appropriée.  Quoi qu'il peut aussi référer la personne vers des services, comme le médecin de famille.  Le psychiatre peut travailler avec les patients hospitalisés, ou avec les patients de la clinique externe (ou ambulatoire).  Dans certaines régions, la clinique externe de santé mentale pour les adultes (c'est-à-dire pour les patients qui continuent à vivre à leur domicile) est située au CLSC plutôt qu'à l'hôpital. 
  • Le médecin urgentologue : Lorsqu'on visite l'urgence de l'hôpital au Québec, on peut rencontrer soit un médecin de famille (qui doivent faire des heures à l'urgence), soit un urgentologue (un médecin qui a décidé de se spécialiser dans le travail à l'urgence).  L'urgentologue ne pourra vous voire qu'une fois, donc son rôle consiste seulement à évaluer votre besoin le plus urgent, à vous donner de la médication d'urgence, à vous faire admettre pour une hospitalisation si c'est nécessaire.  Par contre, il pourra faire des références pour des services au CLSC, en psychiatrie externe, ou vers des organismes communautaires. 
  • Les externes et les résidents : Ce sont des étudiants en médecine.  On les rencontre souvent à l'urgence de l'hôpital, dans les groupes de médecine familiale, ou encore au département de psychiatrie.  Même si cela peut sembler contre-intuitif, il peut être avantageux d'être accueilli par un étudiant.  En effet, ceux-ci sont plus enclins à explorer plus complètement (et plus longuement) votre situation, vos difficultés, vos besoins, qu'un médecin diplômé.  Ils sont généralement plus "à l'écoute", "moins pressés", "plus compréhensifs".  L'inconvénient, c'est que parfois vous devrez répéter votre histoire à leur superviseur de stage. 
  • Les infirmiers de liaison et les autres infirmiers : L'infirmier de liaison en psychiatrie est une personne qui sert d'intermédiaire entre la réceptionniste de la clinique de santé mentale (ou le service de psychiatrie) et le psychiatre.  Autrement dit, n'imaginez pas que vous pourrez téléphoner à votre psychiatre, au Québec ce n'est pas possible.  Vous pourrez par contre demander à la réceptionniste de vous laisser parler à l'infirmier de liaison.  Quand celui-ci a une expérience suffisante et reste en poste assez longtemps, il peut devenir votre meilleur allié.  Il a généralement une très bonne connaissance des médicaments utilisés en santé mentale, il peut donc vous conseiller si vous avez oublié une dose (le pharmacien aussi), ou juste vous rassurer à propos de l'effet de vos médicaments.  Il peut aussi vous aider à obtenir un rendez-vous plus rapidement que prévu avec votre psychiatre habituel (ou avec un autre psychiatre) si vous vivez une situation de crise ou que vous avez besoin d'un ajustement de médication rapidement.  Il peut faire des références, par exemple si vous avez besoin d'aide alimentaire.  Bref, il est là pour vous aider à trouver des solutions à vos problèmes!  Les autres infirmiers qui peuvent vous aider à accéder à des services : l'infirmier de l'école (pour les étudiants), l'infirmier au triage de l'urgence de l'hôpital et en fait, tout infirmier avec lequel vous avez la chance d'être en contact.  Les infirmiers sont formés pour évaluer les besoins des personnes ayant des difficultés en santé mentale, n'hésitez pas à leur demander conseil, à leur parler de vos difficultés. 

Les intervenants psychosociaux

Par exemple : les travailleurs sociaux, les techniciens en travail social, les psychologues, les travailleurs de rue, les éducateurs spécialisés. 

  • Les travailleurs sociaux et les techniciens en travail social : Les travailleurs sociaux ont une formation universitaire.  Les techniciens en travail social ont une formation collégiale (cégep).  Ils travaillent habituellement dans le réseau de la santé (hôpitaux, CSLC, centres de rédaptation), mais on en retrouve aussi beaucoup dans les organismes communautaire où ils occupent souvent un poste administratif ou de coordination (des bénévoles, par exemple).  Ils sont formés pour travailler avec les personnes ayant des difficultés de santé mentale.  Dans certains cas, le travailleur social pourra vous accompagner à un ou des rendez-vous médicaux.  Le travailleur social pourra aussi vous aider dans vos démarches avec le gouvernement, par exemple avec le chômage, l'aide sociale, la régie du logement, les prêts et bourses (AFE), etc. 
  • Les psychologues : Ils peuvent travailler dans le réseau de la santé (hôpitaux, CLSC, centres de réadaptation), ou bien avoir un bureau privé.  Ils sont formés pour aider les personnes ayant des difficultés de santé mentale.  Pour accéder à un psychologue dans le réseau de la santé (donc gratuitement), il faut qu'un médecin vous réfère.  Les listes d'attente en psychologie dans le réseau sont très longues, souvent plus d'une année pour un premier rendez-vous...  Si vous avez une assurance-santé privée (par exemple via votre employeur), vous pourriez avoir un remboursement pour des services de psychologie en pratique privée.  Vérifiez avec votre assureur les conditions et les limites. 
  • Les travailleurs de rue : On les retrouve... et bien oui, dans la rue.  Mais aussi un peu partout dans le quartier (bars, maisons des jeunes, parcs, entreprises adaptées, bref partout où ils pensent trouver des personnes ayant besoin d'aide).  Ils sont formés pour travailler avec les personnes ayant des difficultés de santé mentale.  Ils peuvent vous référer à toutes les ressources du réseau de la santé et aux organismes communautaires.  Ils ont généralement une très bonne connaissance des ressources disponibles dans votre région.  Souvent, ils ont des liens privilégiés avec un médecin de famille, un psychiatre, un infirmier, un travailleur social.  C'est-à-dire qu'ils peuvent vous aider à obtenir un premier rendez-vous avec ces professionnels.  Ils peuvent même dans certains cas vous accompagner à un ou des rendez-vous médicaux (ce qui peut être très rassurant!).  Ce sont souvent des personnes "marginales" elles-mêmes, pas toujours par leur look extérieur mais plutôt par leur manière de penser.  Ils possèdent en général une ouverture d'esprit plus grande que d'autres professionnels à l'approche plus conventionnelle.  Si vous n'avez eu que des mauvaises expériences avec les autres professionnels et que vous ne croyez plus aux services psychosociaux, donnez-vous une dernière chance avec le travailleur de rue, vous pourriez être étonné!  Quelques vidéos très intéressantes sur le travail de rue au Québec : une entrevue, un portrait et un reportage
  • Les éducateurs spécialisés : Ce sont des diplomés du cégep.  Ils sont formés pour travailler avec les personnes ayant des difficultés de santé mentale et des difficultés d'apprentissage.  Le mandat de l'éducateur spécialisé, les tâches qu'il peut réaliser, est si vaste que ce serait vraiment impossible de tout décrire ici.  Mais sachez que ce peut être un intervenant très intéressant à avoir car il pourra vous donner des services qui ne sont pas offerts par les autres professionnels.  Par exemple, un éducateur spécialisé pourrait vous aider à aller faire vos courses si vous en êtes incapable seul.  Si vous êtes un étudiant, vous pourriez réussir à rencontrer un éducateur spécialisé à votre école, informez-vous.  Celui-ci pourra vous référer à d'autres services (CLSC, hôpital, organismes communautaires, centre de réadaptation).  Dans les écoles (et cégeps / universités), on les retrouve généralement aux "services adaptés".  Si vous n'êtes pas un étudiant, il faudra qu'un médecin ou un autre professionnel vous réfère pour avoir accès à l'éducateur spécialisé du CLSC, de l'hôpital ou du centre de réadaptation. 

Les bénévoles

Je sais, ce ne sont pas (nécessairement) des professionnels.  Mais ils sont tellement présents au Québec qu'il serait injuste de ne pas leur faire une place ici. 

Présents surtout dans les organismes communautaires (c'est-à-dire toutes les ressources qui ne sont pas directement sous la responsabilité du gouvernement), les bénévoles assurent une grande variété de services :

  • information
  • écoute téléphonique
  • animation d'ateliers
  • animation de groupes d'entraide
  • visites à domicile
  • accompagnement-transport : pour les personnes qui ne peuvent se rendre seules à leurs rendez-vous médicaux

La formation, l'expérience et la supervision des bénévoles peut varier, évidemment.  Mais certains bénévoles sont parfois plus compétents, plus "capables" que certains professionnels pourvus d'un diplôme et d'un titre...  N'hésitez pas à essayer les services offerts par les bénévoles de votre communauté, vous pourriez être étonné (positivement).  Informez-vous de la politique de confidentialité de l'organisme communautaire qui embauche le bénévole avec qui vous faites affaires, et n'hésitez pas à discuter avec le bénévole du fait que vous considérez la confidentialité comme très importante. 

Collaborateur(s) de cette page: Isabelle Faguy .
Page dernièrement modifiée le Mardi octobre 9, 2018 18:10:26 EDT par Isabelle Faguy.