Chargement...
 

Meltdown et shutdown

Les termes meltdown et shutdown sont utilisés par les personnes autistes pour décrire deux états de détresse/crise qu'elles vivent. 

Une personne autiste en état de shutdown n'est plus vraiment ou plus du tout capable de communiquer avec les autres.  Elle peut donner des réponses agressives à des questions banales ou encore chercher à s'isoler. Souvent, elle ne sera pas du tout capable de parler, ni d'utiliser aucune autre forme de communication.  La personne en état de shutdown se sent agressée par toutes sortes de stimulis : bruits, lumière, mouvements, contact d'objets avec sa peau, etc.  Tout effort mental devient une torture : parler, écouter, regarder, réfléchir.  La personne peut avoir l'impression que sa tête va exploser ou imploser.  La personne autiste adulte "sentira venir" le shutdown et tentera de l'éviter en essayant d'éliminer/faire cesser l'élément déclencheur.  Mais ce n'est pas toujours possible. 

Une personne autiste en état de meltdown n'est plus capable de retenir une surcharge émotionnelle ou sensorielle.  Par exemple, si une personne essaie de forcer une personne qui est déjà en état de shutdown à lui répondre, ou à accomplir un mouvement, cela peut déclencher le meltdown.  Le meltdown peut se décliner en version crise de larmes ou en version crise de rage (hurlements, colère, violence physique).  

Le shutdown et le meltdown sont très difficiles à vivre pour la personne autiste.  En plus de la honte (et autres sentiments négatifs) qui suit l'état de crise, la personne devra prendre du temps pour récupérer, ce qui peut prendre plusieurs jours.  Sans compter que pendant la crise, de nombreuses personnes autistes ressentent un intense besoin "d'en finir" (mourir). 

Les personnes autistes adultes ont appris à éviter le plus possible les meltdowns.  Mais les seules façons d'éviter les meltdowns sont :

  1. Éviter les événements/stimulis déclencheurs, ce qui n'est pas toujours possible, malgré tous les efforts. 
  2. Se mettre en état de shutdown, plus ou moins consciemment. 

Lorsqu'une personne autiste prend la peine de vous informer qu'elle n'en peut plus de quelque chose, et que si cette chose continue elle se retrouvera en état de crise, si vous avez la moindre considération pour cette personne, faites tout en votre pouvoir pour faire cesser cette chose. 

Si vous voyez qu'une personne autiste est en état de shutdown ou de meltdown, vous pouvez l'aider.  Essayez de déterminer le stresseur (bruit?  lumière?  foule?  douleur?  autre chose qui semble trop intense?) et de le diminuer ou l'éliminer.  Vous pouvez fermer la porte de la pièce, éteindre la télé ou la radio, éteindre la lumière, faire sortir les autres personnes.  Ne touchez pas une personne autiste en état de crise, vous ajouteriez un stimuli, ce qui empirerait son état!  Si vous devez lui donner des consignes (par exemple, pour lui demander de vous suivre dans un endroit tranquille), utilisez des phrases simples et courtes et prévoyez que la personne aura besoin de beaucoup de temps pour analyser ce que vous avez dit et pour y réagir.  Expliquez que vous savez ce qu'est un shutdown/meltdown et que vous voulez aider. 

Une cause de meltdown qui peut passer inaperçue, c'est l'état de santé.  Beaucoup de personnes autistes ne ressentent pas correctement la chaleur, le froid, la faim, la soif, la douleur et la fatigue.  Elles peuvent les ressentir trop.  Mais elles peuvent aussi ne pas les ressentir du tout, pas assez, ou avec un délai.  Parfois, ces causes peuvent être suspectées par une personne bienveillante et attentive.  Si vous arrivez à identifier une de ces causes (par exemple si la personne a travaillé dans une pièce où il fait chaud toute la journée et presque pas bu, vous pouvez suspecter une soif "oubliée"), vous pouvez essayer de convaincre la personne autiste d'y remédier.  Par exemple, en proposant de l'eau, de la nourriture (simple à manger, style collation), une compresse d'eau froide ou de glace, un comprimé anti-douleur, un vêtement chaud, de se déplacer à l'ombre (ou de procurer de l'ombre), etc. 

Collaborateur(s) de cette page: Isabelle Faguy .
Page dernièrement modifiée le Lundi mai 22, 2017 17:16:30 EDT par Isabelle Faguy.
Afficher les messages d'erreurs PHP